William Troillard | Inbound Marketing

Conscient de l’augmentation substantielle de la production de contenu sur les médias sociaux, vous vous interrogez sur les nouvelles méthodes de veille sur le web. Vous avez raison, le challenge est de taille.

L’abondance et la dispersion des données ont totalement changé la manière de faire votre veille sur les médias sociaux. Et pourtant, la veille doit être une partie intégrante de l’activité de votre structure. Elle vous accompagne dans la mise en place de votre stratégie de contenu et vous permet ainsi de générer plus de leads qualifiés.

Comment la faire de manière efficace ?
Qui suivre et quelles informations collecter ?

Social mediaUne veille, qu'est ce que c'est ?

Une veille en entreprise consiste à collecter des informations via différents canaux dans le but de prévenir les risques ou les évolutions d'un marché. Elle peut se faire sur les réseaux sociaux, en lisant ce que vos concurrents publient ou ce que vos clients pensent de vous. Vous pouvez aussi faire de la veille médiatique en lisant régulièrement les médias pertinents sur votre marché. Enfin, la veille réglementaire repose sur la lecture des nouvelles lois et réglementations qui ont une influence sur votre entreprise.

Faire une veille : quel intérêt ?

Même inconsciemment, tout bon professionnel réalise une veille de son secteur d’activé. Notamment sur des informations telles que les offres de vos concurrents, les avancées légales, technologiques, etc… En dépit d’une vraie conscience de l’importance de la veille, elle est souvent délaissée dans la stratégie inbound des entreprises.

  • La veille permet de s’informer des évolutions de votre marché (contexte politique, économique, générationnel, nouvelles tendances, etc…). En effet, et surtout dans le secteur de l’innovation, certaines idées pertinentes peuvent être proposées via les médias sociaux.
  • Surveiller vos concurrents. Cela permet de vous renseigner sur l’offre proposée par la concurrence, sa stratégie, mais aussi de savoir ce qu’en pensent les clients. 
  • Entretenir votre réputation. Vous pouvez déclencher des alertes sur votre nom, de votre entreprise, votre marque, produits ou services. En réagissant à ce que l’on dit sur vous, vous entretenez la relation avec vos clients et bâtissez votre notoriété. C'est là le rôle du community manager. Malheureusement le client s’exprime sur différentes plateformes et ne privilégie pas forcément les canaux directs. Votre rôle ? Trouver où votre buyer persona s’exprime le plus souvent.

comment-effectuer-veille-medias-sociaux-twitter.png

Ici, la compagnie aérienne a tardé à répondre aux tweets et a donné l'opportunité à d'autres clients de se plaindre. Avec une veille médias sociaux intégrée dans sa stratégie, elle aurait éviter un tel effet boule de neige.

La veille vous permet aussi d’orienter votre stratégie de contenu en fonction des points de douleurs exprimés par votre buyer persona.

Il existe donc plusieurs types de veille. A vous de déterminer lesquelles sont pertinentes pour votre entreprise.


Quelle méthode suivre pour votre veille ?

1) Dans un premier temps, définissez vos objectifs.

Ils doivent être clair afin de ne pas vous éparpiller et d’éviter l’inefficacité de votre veille.

Vos objectifs rejoignent donc les types de veilles énoncés plus haut :

  • Mieux connaitre vos concurrents
  • Savoir comment vos clients parlent de vous et de quoi ont-ils besoins, quels sont leurs problèmes ?
  • Evaluer l’efficacité de vos stratégies et campagnes.

2) La deuxième étape : où faire votre veille ?

Vous ne pouvez pas être partout. Concentrez vos efforts sur les réseaux et médias les plus utilisés par votre buyer persona. Vos recherches doivent être axées sur des mots-clés établis à l’avance. Par exemple, l'âge de votre buyer persona vous aide à sélectionner les médias pertinents. 
Conseil Twitter : créez des listes thématiques à partir de vos mots-clés et sélectionnez les médias et influenceurs les plus actifs et pertinents pour votre veille.

3) Etudier et planifier la fréquence de votre veille.

Question fréquente, à quelle fréquence effectuer une veille ? Cela dépend de vos objectifs et de votre secteur d’activité. Un domaine comme l’inbound marketing nécessite une veille très régulière, quotidienne. Il est cependant conseillé, peu importe le secteur, de réaliser votre veille au moins une fois par semaine. N’hésitez pas à bloquer dans votre agenda un créneau entièrement réservé à cette tâche.

4) Centraliser la veille pour tout suivre au même endroit et éviter de trop se disperser.

quels outils pour réaliser votre veille médias sociaux ?

  • Hootsuite. Cet outil offre une multitude de fonctionnalités. Tableau de bord permettant de superviser plusieurs médias sociaux. L’outil propose également de nombreux reporting concernant les datas de vos réseaux sociaux. Il permet donc de centraliser les retours clients.comment-effectuer-veille-medias-sociaux-outil.png
  • Google Alert : en fonction des mots-clés sélectionnés, vous recevez des alertes. Vous pouvez déterminer la fréquence de réception et l’exhaustivité de vos alertes.
  • Talkwaker : cet outil vous permet de recevoir des informations sur les discussions liées à votre entreprise sur les réseaux sociaux.
  • Mention : outil français qui vous accompagne dans la gestion de votre relation client. Mention vous permet également d'étudier la concurrence et d'identifier vos influenceurs.

comment-effectuer-veille-medias-sociaux-mention.png

  • Abonnez-vous aux newsletters. Loin d’être démodée, la newsletter peut vous aider concernant la veille concurrentielle, mais aussi sur les tendances de marchés. Abonnez-vous donc aussi aux blogs qualifiés de votre marché.


La veille sur les médias sociaux est aujourd’hui indispensable au sein de l’inbound marketing. Comme dit précédemment, elle vous permet d’orienter vos stratégies en fonction de vos retours-clients, de ce que fait la concurrence ou encore des tendances de votre marché. Elle s’intègre parfaitement dans votre optimisation des médias sociaux. Négliger ces éléments peut amener à l’échec d’une campagne.

New Call-to-action

Ajoutez votre commentaire