<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=410661216031617&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Comment démarrer un e-commerce ? Si vous avez pour projet de lancer votre site e-commerce, vous êtes sûrement en recherche des meilleures pratiques pour réussir. Un e-commerce demande des efforts d'organisation et de rigueur constants, souvent bien supérieurs à un site classique. Optimisation de la page d'accueil, rédaction des fiches produits, éléments de réassurance, tunnel de conversion... sont autant de points essentiels à prendre en compte dès les premiers pas. Comment se lancer dans le e-commerce ? Quels sont les fondamentaux du e-commerce ? Quelles sont les bonnes pratiques pour réussir ? Laissez-vous guider et téléchargez la checklist pdf du site e-commerce (en bas de page).

Bien commencer votre projet e-commerce

La page d'accueil d'un site e-commerce

La page d'accueil, c'est véritablement la vitrine du magasin. Bien souvent premier point de contact avec les prospects, la page d’accueil doit être attractive et fournir toutes les informations nécessaires à la compréhension de votre offre.

Le saviez-vous ? La plupart du temps les pages d'un site - et particulièrement la page d'accueil - ne sont pas lues par les internautes mais "scannées", ou autrement dit parcourues dans leur ensemble. Soigner la structure de son site, aérer les éléments de la page et créer des points d'accroches (images, puces, titres) est donc élémentaire.

La page d’accueil doit également promouvoir la valeur ajoutée de l'offre par rapport aux concurrents. Qu'est-ce qui vous différencie le plus ? Quelle est votre unique proposition de valeur ? L'accroche ou le slogan doit apparaître de façon claire et directe : restez concis !

Penchons-nous sur le carrousel, ce joli slider d'images qui s'est largement démocratisé depuis 2009. Un carrousel ça anime, ça affiche plus d'informations dans moins d'espace, ça fait moderne. Bref, ça parait cool. Qu'en est-il vraiment ? Bien qu'il soit présent sur toutes sortes de sites, les chiffres et un certain nombre d'UX designers ont prouvé l'inefficacité du carrousel. Si on devait ne retenir qu'une étude, la très sérieuse Notre Dame University observe que seul 1% des visiteurs clique sur les images du carrousel et la première image comptabilise 84% de ces clics. Selon nous le carrousel est à proscrire, ou du moins à réserver à des usages spécifiques.

carrousel-ecommerce

Quand on parle page d'accueil, il faut penser carrefour d'informations :

  • Un menu en en-tête donnera accès aux sections majeures du site, pour offrir une vue d’ensemble ;
  • Une sélection de produits affichera les nouveautés ou les promotions pour susciter la vente ;
  • Le pied de page procurera un rappel des rubriques et les liens vers les pages d'information (livraison, paiement) ou de service (conditions de ventes, mentions légales).

Vous devez faire en sorte que tous ces éléments soient bien visibles et identifiables facilement par l’internaute. Votre charte graphique doit servir cet objectif. Préférez une page épurée à une page surchargée, plus facilement maîtrisable pour que le futur acheteur se repère facilement.

Que contient une bonne fiche produit e-commerce ?

Les fiches produits sont au cœur des sites d’e-commerce. Elles permettent de détailler le produit mais jouent également un rôle crucial dans le processus d’achat de l’internaute. Anatomie de la fiche produit idéale :

1. Le fil d'Ariane

Outre l'avantage qu'il procure en référencement naturel (SEO), il permet d’indiquer à l’internaute où il se trouve dans l'arborescence ; et de revenir en amont des pages et des rubriques.

2. Le visuel

Rien n'est plus frustrant en e-commerce que de ne pouvoir ni toucher, ni essayer le produit. Le visuel doit donc non seulement séduire l’internaute, et aussi apporter la meilleure qualité possible pour rendre compte de ce qu’est le produit, vraiment. Proposer plusieurs vues du produit est primordial pour palier à la frustration et offrir une expérience d'achat en ligne satisfaisante pour le consommateur. Asos par exemple, propose de voir le vêtement porté sur une vidéo d’un mini-défilé.

3. Les informations produits

C’est là que vous devez être le plus bavard. Le descriptif du produit doit donner toutes les informations nécessaires à l’internaute. Matières, fabrication, conseils d'entretien, informations sur la marque (pour les revendeurs), guide des tailles et même un court argumentaire de vente. Comme on sait que personne n'est vraiment fan des gros blocs de textes, utiliser des bullet points et des onglets pour présenter ces caractéristiques est une bonne façon de rester visuellement agréable.

descriptif-produit.001

4. Boutons d’achat (Call-to-action)

Le bouton « Ajouter au panier » est à considérer comme un Call-to-action, et à ce titre, il doit être bien visible, sur une couleur particulière, dissociable du reste de la page. 

S’ajoute souvent à ce bouton, la possibilité de sauvegarder l’article ou de le mettre dans sa wishlist. Utile pour l’internaute qui n’achète pas tout de suite, il retrouvera ses produits plus tard, lorsqu’il sera prêt à passer commande.

5. Le partage

Les boutons de partage sur les réseaux sociaux permettent à vos clients de partager les produits qu’ils aiment, qu’ils achètent ou qu’ils voudraient acheter. Aidez-le à partager vos produits pour gagner en notoriété et acquérir de nouveaux prospects.

6. Le cross-selling / l’up-selling

En dessous de votre fiche produit, il est bon de faire des suggestions aux internautes avec du cross-selling ou de l’up-selling.

  • Cross-selling : proposer des produits complémentaires. Par exemple si l’internaute est sur la fiche produit d’une imprimante, on lui proposera des cartouches d’encre.
  • Up-selling : proposer des produits équivalents en terme d’utilisation, mais de qualité supérieure (et donc plus chers). Cela permet à l’internaute de découvrir les produits similaires à celui qu’il consulte, mais de gamme supérieure.

cross-selling-ecommerce

Simplifier le tunnel de conversion e-commerce

Les arborescences qui n’en finissent pas, l’impression de se perdre dans un dédale de pages, ce sont les meilleurs moyens pour perdre de potentiels clients en cours de route. Simplifiez votre arborescence et prenez soin de toujours laisser savoir à l’utilisateur où il est sur le site.

En quelques clics, l’utilisateur doit pouvoir passer commande. 

tunnel-ecommerce

Ces différentes étapes par lesquelles passent le client doivent être fluides et à aucun moment l’utilisateur ne doit chercher où cliquer.

A partir du panier, le tunnel classique donne :

  1. Validation du panier
  2. Identification / inscription / Poursuivre sans compte
  3. Adresses (facturation et livraison)
  4. Choix de la livraison
  5. Choix du mode de paiement
  6. Confirmation de la commande et du paiement.

La possibilité de créer un compte sur un site e-commerce permet aux clients d’enregistrer leurs données puis de n’avoir qu’à choisir le mode de paiement et à confirmer la commande (les données personnelles et éventuellement bancaires étant déjà enregistrées).

Mettre en avant les éléments de réassurance e-commerce

Parmi les freins majeurs à l'achat, la transmission des informations personnelles, et surtout bancaires, reste une figure de proue.

 frein_achat2-compressor

Les éléments de réassurance doivent être présents sur votre site tout comme votre politique de confidentialité :
  • Soyez joignable, fournissez un numéro de téléphone et une adresse e-mail à vos clients qui ont des doutes ou des questions ;
  • Fournissez également des informations concernant votre entreprise dans une section « qui sommes-nous ?» ;
  • Offrez à vos clients des garanties et détaillez vos Conditions Générales de Vente. Comment se faire rembourser ? Annuler sa commande ? Que se passe-t-il en cas de pépin sur la livraison ?

Tous ces éléments engendrent de la confiance de la part de vos utilisateurs qui favoriseront l’acte d’achat en ligne.

Une dernière chose, si vous aimez la lecture, nous vous invitons à découvrir ce livre : Inbound Commerce - How to Sell Better than Amazon, écrit par Mike Ewing et Sam Mallikarjunan (tous deux Senior Consultants chez Hubspot) ; et vendu par... Amazon, ni plus, ni moins.


Se lancer dans le e-commerce et concevoir un site performant est un projet ambitieux. Si vous avez décidé de passer le pas, bravo ! N'attendez pas d'avoir le produit parfait pour vous lancer. Comme l'a dit Reid Hoffman, le fondateur de LinkedIn, aux entrepreneurs du web : "Si vous n’êtes pas un minimum embarassé par la première version de votre produit, c’est que vous vous êtes lancé trop tard". Votre site évoluera étape par étape avec votre vision et vos clients fidèles. Pour cela, adoptez la méthode lean marketing : essayez, mesurez et recommencez. Et surtout (surtout !), pensez à toujours placer l’expérience utilisateur au centre de votre réflexion pour améliorer votre site.

Découvrez la check-list pour préparer votre projet e-commerce
 
Téléchargez la check-list (Gratuit)

NOTEZ CET ARTICLE !

Commentaires

A lire maintenant

Livre Inbound Marketing

10 019
MARKETEURS ET VOUS ?

Ils reçoivent les notifications du blog chaque jeudi. Rejoignez-les ! Il vous suffit d'entrer votre email ci-dessous pour commencer.