Qui sont les influenceurs du web 2.0 à suivre absolument ?

William Troillard |

nouveau-mode-de-gouvernance.jpg

Dans les années 50, les sociologues Katz et Lazarsfeld définissaient déjà les « leaders d’opinion » comme ceux détenant un pouvoir d’influence. Dans le « two-step-flow of communication » (traduit par la « communication à deux étages »), Katz affirmait que nous pouvions tous être des influenceurs dans un domaine : celui dans lequel les autres nous accordent du crédit (la cuisine, la mode, la politique, etc).

Aujourd’hui internet a transformé les influenceurs en les exportant de leur groupe de pairs au monde entier. S’exprimant sur leurs sujets de prédilection, ils collectent les fans et followers et deviennent de véritables références dans leur domaine. Les marques développent, devant une telle opportunité, le marketing d’influence.

Mais qui sont ces nouveaux influenceurs du web ? Quelles sont leurs stratégies ? Les nouveaux influenceurs vont-ils tuer les blogs ?

Social media

Qui sont-ils ? Où sont-ils ?

Ce sont des individus, pas des professionnels du marketing, des personnes inconnues qui ont utilisé le web et les réseaux sociaux pour devenir des célébrités. Il en existe sur tous les thèmes, tous les sujets, dans tous les domaines et ils sont sur tous les réseaux sociaux.

En moyenne, un influenceur est régulier sur 5,2 plateformes. Facebook, Twitter, Instagram, Vine et Snapchat ont leur lot d’influenceurs que les marques cherchent à séduire pour profiter de leur communauté.

influenceurs-2.0

Qui sont-ils et comment en sont-ils arrivés là ? 3 fiches pour mieux comprendre les influenceurs des réseaux sociaux, de grands exemples pour illustrer cependant une grande variété de parcours et de profils.

Cyprien (youtubeur) : A 30 ans Cyprien est une star de Youtube. Connu pour ses vidéos humoristiques sur Youtube, il a pourtant débuté beaucoup plus tôt. A 18 ans, il tient un blog monsieurdream.com (devenu cyprien.fr) sur lequel il poste des vidéos via Dailymotion. Il débute avec des vidéos sur les jeux-vidéo. Sa culture geek lui permet d’avoir une communauté fidèle.

C’est en 2008 qu’il arrive à Paris et que les choses s’accélèrent. En 2013, il passe la barre des 4 millions d’abonnés sur sa chaine youtube, moins de deux ans plus tard, il a 7 millions d’abonnés.

Il réalise des courts-métrages, sera animateur télé ; Cyprien, comme les youtubeurs à succès, possède un goût de la scène et une proximité avec son public qui lui confère sa légitimité.

fiche-influenceurs

Zach King (vineur) : Le magicien le plus populaire du web, c’est lui. Vine s’est révélé être un réseau parfait pour son profil. Avec 3 millions de followers, il est le 55e auteur le plus suivi du jeune réseau social.

La qualité de ses vidéos a réussi à séduire une large audience à travers le monde et il a déjà travaillé avec des marques telles que Lacoste ou HP et a même joué dans des publicités (avec son style et sa magie).

fiche-influenceurs.002

Qorz (instagrameur) : Qorz est un trentenaire, graphiste pour la télévision qui s’est lancé sur Instagram en 2010. La star française fait ses débuts par hasard lorsqu’un photographe avec qui il effectue une transaction sur Le Bon Coin lui parle d’Instagram. Le mystère qui gravite autour de sa personne et la qualité des photos très inspirante le projettent directement sur les plages de Californie où il est photographe pour Etam lors du concours « le meilleur job d’été ».

Il est totalement libre lorsqu’il prend et poste ses photos. C’est son style qui est intéressant pour les marques.

fiche-influenceurs.003

Ce qu’on retient de tout ça ? Il n’y a pas de parcours spécifique pour devenir influenceurs. Il n’y a pas d’études dédiées. Les grands exemples d’influenceurs qui se sont transformés en prescripteurs sont majoritairement des passionnés avec des connaissances approfondies dans leur domaine de prédilection. Leurs connaissances, leurs flairs, leurs productions viennent alimenter les processus de décision des consommateurs. Ils agissent comme agents influents et représentent donc un réel enjeu pour les marques.

Pourquoi les marques veulent les inclure dans leur stratégie ?

La nouvelle indépendance des consommateurs, exacerbée par le web et surtout par les réseaux sociaux, a engendré de grandes transformations dans les stratégies marketing et de communication des marques. Les publics sont de plus en plus hermétiques à la publicité traditionnelle.

Donner de la légitimité à leur produit

C’est là que la nécessité des influenceurs leur apparaît. Ces personnages qui ont de l’influence sur le web et sur la communauté qui les entoure sont de potentiels porte-paroles, et surtout, ils possèdent une crédibilité qui manque cruellement aux marques.

L’avis d’un influenceur est avant tout l’avis d’un consommateur avisé. Il a donc bien souvent un impact fort sur les décisions d’achat des consommateurs.

Le marketing d’influence une stratégie gagnante

Les investissements en télévision basculent vers les influenceurs. Et pour cause : le message des publicités est très largement ignoré ou remis en question. Tandis que les influenceurs sont doués d’une légitimité. Bien sélectionnés, ces influenceurs permettent non seulement de s’adresser à une audience qualifiée mais en plus ils testent le produit et font part de leur expérience en tant que consommateur.

Être choisi par un influenceur pour son marketing d’influence, c’est là, le véritable enjeu.

Quel intérêt pour les nouveaux influenceurs du web ?

Les influenceurs ont de grands intérêts à travailler avec les marques. En devenant des prescripteurs, ils bénéficient de nombreux avantages personnels (voyages, goodies, avant premières, etc).

Mais il ne suffira pas d’acheter les influenceurs avec des cadeaux, leur réputation est en jeu chaque fois qu’ils décident de promouvoir une marque et pour conserver leur communauté, ils ont tout intérêt à représenter des marques et des produits qui sont pour eux des « coups de coeur ». D’ailleurs, leur légitimité tient sur ce principe.

La blogueuse de mode et instagrameuse, Garance Dorée, est régulièrement invitée aux défilés de mode. Les photos qu’elle prend, qu’elle poste et sur lesquelles elle donne son avis sont des manières pour les marques qui l’invitent d’utiliser son influence.

Les influenceurs du web, comme les marques et les célébrités, doivent protéger leur e-reputation : une sorte de régulation s’effectue ainsi entre les marques qui veulent à tout pris un marketing d’influence et les influenceurs qui font des recommandations auprès de leur communauté.

Quid des blogs ?

Les blogs existent toujours. D’ailleurs les blogueurs et blogueuses très célèbres font également partie des influenceurs qu’utilisent les marques dans leur marketing d’influence.

Une étude menée par Heaven montre que les blogs ne sont pas remplacés par les nouveaux influenceurs du web. Les blogueurs sont sur les réseaux sociaux et les influenceurs majeurs des réseaux sociaux ont souvent des blogs.


 

Les plateformes se complètent mais ne se remplacent pas. Les formats se diversifient, de nouveaux s’ajoutent mais nous n’entrons pas dans une ère «post-blog». Pas encore du moins. Rechercher les influenceurs devient un enjeu primordial pour les marques.

De nouveaux influenceurs pour de nouvelles stratégies pour les marques, qu’en pensez-vous ?

New Call-to-action

 

Ajoutez votre commentaire