<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=410661216031617&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

En 2016, 88 % de la publicité locale sera sur mobile (Source : Borell). C’est dire que le marketing mobile investit les nouveaux usages. Le mobile dépasse désormais le desktop en terme de recherches sur les moteurs de recherche. Ce n’est pas encore le cas du SoLoMo en France, mais selon les tendances et l'expansion du mobile cela ne devrait plus tarder.

Les marques intègrent de plus en plus la dimension locale dans leur stratégie marketing mobile. Cela, associé à la force des réseaux sociaux, crée une stratégie étonnante connue sous l’acronyme SoLoMo, Social Local Mobile.

Cette notion - pas si récente puisque l'expert Loïc Lemeur en parlait déjà en 2011 - n'a cependant jamais été plus d’actualité que le SoLoMo 2015 compte tenu de l'ampleur que prend ce concept dans les stratégies digitales.

Social media

Qu’est-ce que c’est le SoLoMo ?

Le SoLoMo c’est quoi ? C’est l’association stratégique de 3 facteurs qui créent une cohérence entre le offline et le online dans les offres présentées aux consommateurs :

  1. le social,
  2. le local,
  3. le mobile.

Le SoLoMo marketing, Wikipédia le définit comme "la nouvelle tendance de l’internet" mais sa définition reste "évasive". Tentons donc de faire le point !

Le social

Comment attirer du trafic grâce aux réseaux sociaux ? Les réseaux sociaux, bien sûr Twitter, Facebook, Youtube et Google+, sont des lieux d’échanges, mais également de création de liens. Les consommateurs entretiennent les relations offlines avec leurs pairs ou avec les marques en les "transposant" sur les réseaux sociaux.

Certaines entreprises tirent déjà parti du SoLoMo. C'est le cas de Starbucks, chez qui on personnalise votre café avec votre nom dessus. Seulement voilà, les fautes d’orthographe y vont bon train. Bien sûr, les serveurs savent que généralement Aurore ne s’écrit pas Orore et que Marie en France s’écrit rarement Mary. Cependant, cela fait partie d’une stratégie bien ficelée. La frustration générée pousse les consommateurs à poster la photo du gobelet sur les réseaux sociaux offrant ainsi à la marque plus de visibilité et de notoriété.

Starbuck-SoLoMo

Le Local

Plus de 50 % des mobinautes utilisent la géolocalisation sur leur smartphone (source : ComScore & Médiamétrie) et 3 mobinautes sur 5 recherchent des entreprises locales via leur smartphone (source : ReachLocal).

Foursquare est l’exemple même de l’utilisation de la géolocalisation. Lorsque vous vous baladez, vous recevez des notifications push avec les commerces et activités près de votre position. De plus en plus de marques et de commerces ont recours à cette techniques pour proposer des offres personnalisées et des promotions spécialement dans CETTE boutique, là, juste à quelques pas.

Foursquare-SoLoMo

Le mobile

91 % des adultes ont leur téléphone portable près d’eux 24h/24 et 7j/7. Difficile de se séparer de son téléphone, ce petit objet devenu si proche et si personnel pour celui qui le possède. Avec l’expansion de l'iPhone et des smartphones, les recherches sur internet se font de plus en plus sur le mobile. Il devient donc le média le plus spécifique à l’hyper-personnalisation et au SoLoMo en 2015.

L’association de ces 3 facteurs permet de toucher une cible n’importe quand et n’importe où. Intégré au Big Data et au CRM via une étude poussée de la cible, SoLoMo et consommateurs font un tout qui permet de créer des offres pertinentes et de faire vivre de nouvelles expériences à valeur ajoutée aux publics.

Comment les marques peuvent en tirer parti ?

Le SoLoMo en France n’est pas exclusif aux grandes enseignes (comme par exemple La Redoute Street Shopping ou l’application Du Pareil au Même), les PME en BtoC peuvent également en tirer parti. Et pour cause, quand le local prend de l’ampleur, les commerces de proximité reprennent du galon. Pas question de laisser passer une opportunité aussi importante pour développer sa marque et son entreprise.

Promouvoir une nouvelle expérience d’achat

Le tout consiste à s’adapter aux nouvelles tendances de consommation et surtout d’y adapter son offre. Le business model du SoLoMo fonctionne selon 6 étapes illustrées ci-dessous :

  1. Découverte du produit : via les réseaux sociaux, une recherche Google, un flashcode / QR Code, une notification en fonction de sa géolocalisation…
  2. Réception d’une notification push avec une promotion ou une offre exceptionnelle dans le magasin le plus proche, grâce au système de localisation ;
  3. Achat dans le magasin, conseils du vendeur ;
  4. Passage en caisse et obtention de la carte de fidélité ;
  5. Téléchargement de l’application mobile de la marque ou du magasin ;
  6. Partage sur les réseaux sociaux, recommandation, etc...

infographie-solomo

Responsive design

Tout commence sur une recherche Google : les recherches sont de plus en plus souvent effectuées via le mobile, si vous souhaitez être trouvé lors d’une recherche mobile, vous devez adopter, pour votre site, un design « mobile friendly », c’est-à-dire que votre site doit être responsive et s’adapter au device sur lequel il s’affiche (mobile, tablette, ordinateur). Google inclut désormais dans son algorithme le mobile friendly comme un élément important pour être ranké.

Hyper-personalisation

Cibler et segmenter vos clients en créant vos personas vous permettra de générer des notifications personnalisées en fonction du temps et du lieu. On ne propose pas une réduction à utiliser immédiatement dans un restaurant quand il est 15h30. En revanche, la même notification, à l'heure du déjeuner et près du restaurant peut avoir des résultats surprenants !

Pour mettre en place cette hyper-personnalisation, vous aurez également besoin d’un système qui enregistre les données marketing (préférences, fidélité, dernier achat, dernière recherche, dernière visite en boutique…).


SoLoMo, c’est également mettre en place sa stratégie cross-canal de manière poussée. Les échanges online et offline deviennent complémentaires et s’alternent pour proposer une expérience client plus qualifiée afin de mieux convertir.

Les PME ne sont pas exclues de ce système. Si les grandes enseignes semblent dominer cette méthodologie encore aujourd’hui, c’est qu'elle demande un certain investissement (application mobile, traitement des données big data, système automatisé de notifications push, etc…). Il faut donc mettre en place un business plan irréprochable. Le développement considérable du mobile et le tournant digital ne devraient que soutenir ce changement pour les entreprises de toutes tailles.

New Call-to-action

NOTEZ CET ARTICLE !

Commentaires

A lire maintenant

Livre Inbound Marketing

10 019
MARKETEURS ET VOUS ?

Ils reçoivent les notifications du blog chaque jeudi. Rejoignez-les ! Il vous suffit d'entrer votre email ci-dessous pour commencer.